Connectez-vous dès maintenant pour consulter ou éditer vos données personnelles ou payer votre réservation

BON A SAVOIR

Que boire et manger en Allemagne ?
L’Allemagne est un pays fédéral, et les différences régionales se font sentir jusque dans l’assiette : vous mangerez donc différemment à Hambourg ou en Bavière. On trouve cependant de nombreuses constantes : la cuisine allemande est plutôt roborative, surtout si vous l’accompagnez de l’incontournable bière ! La célèbre Kartoffel, la pomme de terre, la saucisse et le porc reviennent régulièrement dans les menus. La choucroute n’est par contre pas aussi allemande que le voudrait la caricature. D’innombrables pains accompagnent tous les repas.
 
• Commençons par l’incontournable « wurst », la saucisse. Il y en aurait au moins 1 500 sortes différentes sur l’ensemble du pays ! Et les allemands sont passés maîtres dans l’art de les épicer et de les fumer, pour leur donner une étonnante variété de parfums et de goûts. Elles se consomment grillées, bouillies, parfois froides sur du pain.
La frankfurter Rindswurst est une saucisse de bœuf crée à Francfort par le boucher Gref-Volsing, avec le succès que l’on sait, puisqu’on la retrouve même dans les hot dog des américains. Plus petites que les autres et faites à base de porc, les Nürnberger Rostbratwurst, les saucisses à griller de Nuremberg, dégagent depuis le 14e siècle leur petit goût de marjolaine. Plus claire que les autres, la Weißwurst, saucisse blanche bavaroise est faite avec du veau et du porc et relevée de persil et de citron. Depuis au moins 600 ans, la Thüringer ou saucisse de Thuringe se fait à partir de porc, de bœuf ou de veau. Elle dégage aussi un goût de marjolaine, de cumin et d'ail. Grillée sur du charbon de bois, elle se déguste avec de la moutarde… de Thuringe, cela va sans dire. La Currywurst est moins exceptionnelle, mais elle se déguste surtout à Berlin, souvent debout, vite fait, accompagnée de frites, de sauce tomate et de curry en poudre. On ajoutera la Mettwurst, une saucisse fumée traditionnelle, la Lyoner, une saucisse de viande, la Leberwurst, une saucisse de foie…
C’est déjà beaucoup, mais on trouve encore bien d’autres charcuteries à se mettre sous la dent en Allemagne, à commencer par le Schinken, le jambon, notamment celui de Westphalie, le Blutwurst, le boudin noir et le schinkenwurst, le cervelas au jambon.
 
• La célèbre Kartoffel, la pomme de terre, est l’accompagnement indispensable des viandes et des poissons, quand elle n’est pas l’essentiel du plat ! On la trouve dans la simple kartoffelsalat, accompagnée de concombres, de radis, de saucisses en tranche, de hareng, de lardons… Elle est aussi préparée en boulettes ou en quenelles, avec les Kartoffelknödel. Elle peut être utilisée en gratin, avec de la viande. On la retrouve en galettes, avec la Kartoffelpuffer, parfois servie avec de la compote de pommes pour une association sucré-salé. Il existe même un pain fourré aux pommes de terre !
 
• Les allemands sont aussi des marins et la Nordsee, voire la Baltique se montrent généreuses. Anchois, sprats et harengs se dégustent de diverses manières, fumés, cuits dans un bouillon aromatique avec des légumes et de la crème, parfois juste étalés sur une tranche de pains frais. Les anguilles fumées se dégustent accompagnées de pain de seigle et de citron, mais elles sont aussi consommées grillées,  pochées, sautées, cuites en brochettes, ou incorporées dans des ragoûts.
 
• La viande est également très appréciée, notamment le porc, qu’on retrouve par exemple en escalopes panées, ou dans l’Eisbein, le jarret bouilli ou cuit à la broche et servi avec des pommes de terre et une purée de pois. La viande de bœuf est également très consommée. On la retrouve dans le Leberkäse ou pain de viande, dans le Sauerbraten, un rôti braisé de bœuf mariné, dans les Frikadellen, ces boulettes de bœuf haché et de chair à saucisse.
 
• L’Allemagne est incontestablement le pays du Brot (pain) et des Brötchen (petits pains). Il est vrai que chaque boulanger allemand doit créer une nouvelle recette pour obtenir son diplôme et ouvrir sa « Bäckerei ». Aujourd’hui, on en dénombre plus de 3 000 ! Le Pumpernickel existe au moins depuis cinq siècles. Fabriqué uniquement avec de la farine de seigle, il est très sombre et très compact. A l’inverse, le Schrippe cache une mie blanche sous sa croûte fine et dorée. On l’utilise notamment pour préparée de petits sandwiches ou accompagner les saucisses. Entre les deux, le Landbrot est un pain de campagne à la mie beige clair puisqu’il est préparé avec de la farine de blé mais contient aussi un peu de farine de seigle. Un peu différent, le Mueslibrot est obtenu à partir d'un mélange de céréales et de noix. Les pains d’épice, Lebkuchen, se dégustent toute l’année, mais on les retrouve immanquablement sur les marchés de Noël. Tous ces pains s'accompagnent de beurre, de confiture, de charcuterie ou de fromage.
 
Fromages et desserts
• Le fromage est présent dans la vie des allemands du matin au soir, puisqu’on le trouve dès le Frühstück, le petit-déjeuner jusqu’à la collation du soir. Région d’élevage, la Bavière, notamment le territoire de l’Allgäu, arrive en tête dans la production de fromage. Elle donne par exemple le Allgäuer Emmentaler, un fromage au lait cru de vache aux allures d’emmental. L'Obatzda est souvent servi pour accompagner une bière. Ce fromage à pâte fraîche est un mélange de fromages malaxés avec du beurre, de l'oignon, du paprika, du cumin et un peu de bière. D’autres fromages sont fabriqués dans le nord du pays. C’est le cas de l’Altenburger Ziegenkäse, un fromage de chèvre crémeux et moelleux parsemé de graines de cumin des prés, ou le Glumse, un fromage frais au lait de vache fabriqué depuis longtemps dans l’ancienne Prusse orientale.
 
• Les allemands sont friands de gâteaux et de pâtisseries. Ils en auraient même inventé plus d’un millier ! Parmi elles, la Schwarzwälder Kirschtorte, ou gâteau à la cerise de la Forêt Noire, est l’un des plus fameux, avec sa génoise au cacao, parfumée au kirsch et couverte de crème chantilly et de copeaux de chocolat. Le Strudel, notamment l’Apfelstrudel, est une autre pâtisserie star outre-Rhin. On en trouve bien d’autres, comme les gâteaux aux pommes et au fromage, aux prunes, au vin rouge, ou le Käsekuchen, préparé à base de fromage blanc et assez semblable au cheesecake. Le Stollen, une brioche aux fruits confits et à la pâte d’amande existe en version de Noël sous le nom de Christstollen. Les amateurs de gâteaux secs goûteront les Spitzbuben à la framboise et les jolis Springele, parfumés à l’anis et qui prennent la forme de leur moule en bois. Si vous aimez les bouchées, profitez des Berliner Pfannkuchen, ou Boules de Berlin, et de la Schneeball, ou Boule de neige, car couverte de sucre glace.
 
Boissons
• Les allemands ne sont plus les plus les plus gros consommateurs de bière dans le monde, mais les bavarois… si ! La bière est un élément de la culture et de la gastronomie allemande depuis le Moyen Âge. Elle se déguste dans des bocks de 50 cl, mais si vous avez très soif, vous pouvez commander une Mass (Maß) d’une contenance d'un litre. C’est d’ailleurs la quantité imposée lors de la célèbre Oktoberfest. Rassurez vous, il est aussi possible de commander un simple demi. 
Les blondes sont les plus nombreuses, mais de la blanche Weissbier à la très sombre Schwarzbier on en trouve de toutes les couleurs, et pour tous les goûts : il existe même une bière fumée, la Aecht Schlenkerla Rauchbier Märzen, au petit goût de jambon.  Plus classiques, les Paulaner, Oettinger, Krombacher, Bitburger, Redeberger, Beck’s, Hasseröder, Warsteiner sont parmi les bières les plus courantes. Vous pourrez déguster ces innombrables bières dans une brasserie (Bierstube), une maison de la bière (Bierhaus), un jardin de la bière  (Biergarten), une cave à bière (Bierkeller), voire un palais de la bière (Bierpalast).
 
• Proches des vins alsaciens, les vins allemands méritent aussi qu’on s’intéressent à eux. Les vignobles allemands se trouvent notamment dans les vallées fluviales de la Moselle et du Rhin et de leurs affluents (« Le bon vin a vue sur l’eau » dit un dicton allemand). Ce sont surtout des blancs (le riesling et le Muller-Thurgau sont les cépages les plus fréquents) , mais on trouve aussi quelques bons vins rouges.  En Allemagne, le vin est souvent consommé en dehors des repas. 
 
• Le schnaps (qui vient de schnappen, soit boire une petite gorgée), est une eau de vie qui affiche ses 40%. Il est distillé à partir de nombreux fruits (poires, pêches, cerises, pommes, cassis, mirabelles, framboises…) qui lui donnent de nombreuses saveurs. Il est souvent consommé avec de la bière. On retrouve aussi le schnaps avec les saucisses, les anguilles fumées, et même dans certaines confitures.
 
• Il n’y a pas que l’alcool dans la vie, et les allemands boivent aussi du Spezi un mélange de cola et de soda à l’orange également connu sous le nom de Cola Mix ou de Diesel. Ils boivent aussi du Fritz-Kola, un coca allemand fabriqué avec des noix de kola et de la caféine, de la Bionade une limonade bio, de l’Apfelsaftschorle, un mélange d’eau gazeuze et de jus de pomme. Ils boivent aussi des Kräutertee, des tisanes aux herbes, et des Früchtee, des infusions aux fruits…
 
• Et si vous dégustez tous ces breuvages avec des allemands, sachez qu’on trinque en disant : Prost ! Prosit ! ou Zum wohl (à votre santé).
 
JOURS DE FÊTE
• L’Allemagne célèbre sa fête nationale le 3 octobre pour commémorer la réunification des deux Allemagnes  de 1990. Chaque année le jour de l’Unité Allemande est célébré dans une ville différente.
 
• La célébration de Noël débute fin novembre, durant la période de l’Avent, avec les célèbres marchés de Noël (der Weihnachtsmarkt). Ceux de Dresde, de Nuremberg, de Lübeck, de Berlin, de Brême, Hambourg, Heidelberg ou d’Erfurt sont parmi les plus réputés. Le 6 décembre, la Saint-Nicolas (Sankt Nikolaus) est particulièrement fêtée, notamment par les enfants, qui déposent leurs chaussures devant la porte, pour récupérer bonbons et cadeaux.
 
• Même si elle s’appelle Oktoberfest (ou die Wiesn), la célébrissime Fête de la Bière débute à la fin du mois de septembre, et attire à Munich des millions de fêtards. On trouve aussi des Oktoberfest dans la plupart des grandes villes d’Allemagne. Et d’autres encore, comme le Bierfestival de Berlin, en août, le Cannstatter Volksfest de Stuttgart, à la fin septembre et en octobre.
 
• Le 11 novembre, la Saint-Martin est célébrée par un défilé de lanternes magiques. Les enfants chantent les « Martinisingen ». La famille se réunie pour déguster une oie rôtie. Le 11 novembre (à 11h11 précises) marque aussi le début de la saison des carnavals, même si les plus importants sont organisés en février.
 
• Février est le mois du carnaval (Karnaval). Ceux des villes rhénanes, à Cologne, Düsseldorf et Mayence, sont particulièrement animés.
• Dans la deuxième quinzaine d’octobre, le Freimarkt de Bremen est la plus vieille fête d’Allemagne. Son carnaval anime la ville depuis plus de 1 000 ans !
 
LES ILLUSTRES
Ils et elles se sont rendus célèbres dans leur pays, mais leur notoriété va bien au-delà des frontières de l’Allemagne : 
• A des titres divers, et chacun à leur manière, Albert Einstein (1879-1955), Karl Marx, (1818-1883), Johannes Gutenberg (1400-1468) l’inventeur des caractères métalliques d’imprimerie, et Martin Luther (1483-1546), le père de la Réforme protestante, ont modifié le destin de l’humanité.
• La musique classique reste aujourd’hui encore marquée par l’influence de Ludwig van Beethoven (1770-1827), de Jean-Sébastien Bach (1685-1750), de Johannes Brahms (1833-1897), de Georg Friedrich Haendel (1685-1759), de Richard Wagner (1813-1883) ou de Richard Strauss (1864-1949).
• Il en va de même pour la philosophie, avec Emmanuel Kant (1724-1804), Friedrich Nietzsche (1844-1900), Arthur Schopenhauer (1788-1860), Karl Marx, (1818-1883), ou Hannah Arendt, (1906 -1975).
Parmi d’innombrables grands écrivains, Johann Wolfgang Von Goethe (1749-1832) demeure le poète emblématique de la culture classique et romantique allemande.
• La peinture allemande n’a pas l’aura de celle du voisin hollandais, mais Albrecht Dürer (1471-1528), Caspar David Friedrich (1774-1840), et aujourd’hui Gerhard Richter (1932-) ont su imposer leur style.
• L’élégance allemande peut se discuter, mais Karl Lagerfeld (1933-) et Claudia Schiffer (1970-) ont su tirer leur épingle du jeu.
• Le pays peut s’enorgueillir de nombreux sportifs. Steffi Graf (1969-) et Boris Becker (1967-) sont restés les deux grands noms du tennis allemand. Le football en a produit d’innombrables, mais Franz Beckenbauer (1945-) est le seul à avoir été surnommé « der Kaiser ». Avant son accident Michael Schumacher (1969-) fut le grand pilote que l’on sait.  Sebastian Vettel (1987-) est son digne continuateur.
• L’Allemagne a aussi donné naissance à des personnalités aussi diverses que Horst Tappert (1923-2008), le célèbre Inspecteur Derrick, Alois Alzheimer (1864-1915) dont la maladie porte le nom, à Ludvig II (1845-1886) l’étrange roi de Bavière, et à Marlene Dietrich (1901-1992), la fascinante actrice et chanteuse.
 
PROVERBES
Les proverbes d’un pays en disent souvent long sur la manière de voir le monde par ses habitants. En voici quelques uns :
• L’homme est ce qu'il mange.
• La fierté et la bêtise sont faites du même bois.
• Au pays des boiteux chacun pense qu'il marche droit.
• La promesse a des jambes ; seul le don a des mains.
• Celui qui a le choix a aussi le tourment.
• Agir dans la colère, c'est s'embarquer dans la tempête.
• Méchanceté s'apprend sans maître.
• Qui parle beaucoup à table a encore faim en se levant.
• Toutes sortes de gens disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes.
• Ce qui te déplait en moi amende-le en toi.
• C’est aussi un art que d'être fou de temps en temps.

Toutes nos destinations de circuits et séjours

Découvrez tous nos circuits et séjours, au départ de 10 grandes villes de Frances, Belgique et Suisse à destination des plus beaux pays d'Europe.

Un service à votre écoute

par téléphone

du lundi au vendredi de 9h à 19h

et le samedi de 9h à 18h

Numéro téléphone

par e-mail

24h/24, 7j/7

info@plusbelleleurope.com

Une expertise reconnue

Leader des circuits en Europe avec un vrai savoir faire

La satisfaction client

+ de 65000 clients nous ont déjà fait confiance

La qualité garantie au meilleur prix

Grâce à une sélection rigoureuse de nos prestataires

Des prestations exclusives

Un service haut de gamme au service de votre expérience

17 fabuleux circuits

Au départ de 10 grandes villes de France, Belgique et Suisse pour découvrir l'Europe