Connectez-vous dès maintenant pour consulter ou éditer vos données personnelles ou payer votre réservation

BON A SAVOIR

Que boire et manger en Espagne ?
La cuisine ibérique profite des produits et de l’inventivité propres à chaque région. Les spécialités locales sont innombrables !
 
• Les tapas (en Andalousie) ou pintxos (au Pays basque) sont l’un des symboles de la cuisine espagnole. Ces petites portions se dégustent au comptoir, accompagnées d’un verre de vin. Chauds ou froids, presque tous les produits régionaux (crustacés, charcuteries, fromages, olives, légumes…) peuvent se retrouvés présentés en tapas. Chorizo, jambons serrano ou ibérico, olives marinées (aceitunas), pâté en croûte (empanadillas), poivrons marinés à l'huile d'olive, omelette de pomme de terre (tortilla de patata), calmars frits ou marinés, croquettes (croquetas) au poisson ou au jambon sont, parmi bien d’autres, des classiques des bars espagnols.
 
• Originaire de la région de Valence mais célèbre dans le monde entier, la paella tient son nom de la poêle utilisée pour la préparer. Il en existe d’innombrables versions. Même la paella valenciana connaît de nombreuses variations. Le riz rond et court (si possible de Valence) reste la base incontournable. On y ajoute de l’huile d’olive, du lapin et du poulet, des haricots verts et blancs, de la tomate et du safran.
 
• Les charcuteries espagnoles sont elles aussi réputées. Les nombreux jambons peuvent se répartir en deux variétés : les jambons Serrano (soit de la montagne) sont obtenus avec des porcs à peau blanche ou non-ibériques, et les jambons Iberico préparés à partir de cochons noirs de la race porcine ibérique (les fameux Pata Negra). Dans les deux catégories, Il existe des dizaines de variétés, dont le Bellota-Bellota, le Jamon de Huelva, le Real Ibérico… Le chorizo, préparé à base de viande de porc agrémentée d’ail, de piment rouge et de poivre, est aussi un classique de la charcuterie ibère. Là encore, de nombreuses variétés : celui de Pampelune n’est pas celui de Salamanque ! Du côté des saucissons, il faut goûter le lomo fabriqué à partir du filet mignon de porc mariné, et le fouet, une saucisse sèche catalane
 
• Les poissons et fruits de mer sont nombreux : moules, poulpes, anchois, coques se retrouvent souvent dans les assiettes de tapas, ou sont préparés selon de nombreuses recettes régionales. Le poulpe se mange frit et pimenté, en salade, en escabèche… Les moules sont accommodées de toutes les façons possibles. L´anchois est consommée en friture ou salée et conservée. Chipirons et berberechos (coques) sont aussi des classiques.
 
• Les viandes se préparent en d’infinies variations : on goûtera le fabada, une sorte de cassoulet spécialité des Asturies, les albondigas, des boulettes de viande hachée, les tripes à Madrid…
 
Fromages & Desserts
• Les fromages espagnols se dégustent en tapas, pour enrichir une salade, ou avant le dessert. Si vous aimez vraiment ça, n’hésitez pas à commander une « tabla de quesos », une planche de fromage. Parmi un vaste choix, vous pourrez goûter le fromage Idiazabal qui vient du Pays Basque et de Navarre. Ce fromage de couleur jaune pâle au goût puissant est le roi des fromages de brebis. Le fromage Tetilla prend la belle forme d’un mamelon, ce qui lui vaut son nom. C’est un fromage de lait de vache à la pâte crémeuse, au goût un peu salé. Le cabrales des Asturies mêle lait de vache et lait de brebis. Vous pourrez aussi vous régaler d’un Fromage de Murcie dont la croûte est lavée au vin rouge de la région, d’une Torta del Casar, le fromage de brebis d’Estrémadure, si crémeux que son cœur se liquéfie, d’un manchego produit dans la région de Castilla La Mancha avec un lait de brebis de la race manchega qui lui a donné son nom.
 
Beaucoup de miel et des amandes : l’influence mauresque se fait encore sentir dans les pâtisseries espagnoles. C’est le cas du Mazapán ou de la Tarte de Saint-Jacques, préparés avec une pâte à base d’amande. Certaines douceurs nous sont familières : la Crema Catalana est l’équivalent de notre crème brûlée, les churros sont les cousins de nos chichis, le Turrón se rapproche de notre nougat.
 
Boissons
• La célèbre sangría reste incontournable ! Réalisée à base de vin rouge et de fruits divers, agrémentée de rhum ou de cognac, de porto, voire de vodka (mais on trouve aussi de la sangria sans alcool), elle se prépare deux à l’avance, pour laisser macérer. Sa recette varie suivant les régions, les villes, les bars. Si vous l’achetez en bouteille, sachez que les producteurs de sangria espagnols et portugais bénéficient à présent d’une Appellation d'Origine Protégée.
 
• L’ensemble du territoire est couvert de vignes, et pas moins de douze régions de l’Espagne continentale possèdent leur appellation. D’autres viennent des îles, notamment des Canaries.
Parmi tous ces vins, ceux de la Rioja, dans le nord du pays, sont sans doute les plus fameux. Cette appellation unique cache des terroirs et des vins très divers, mais un cépage domine nettement, le Tempranillo, qui donne des vins rouges. On trouve aussi quelques vins blancs. Ils sont proposés à tous les prix, mais ceux que produisent Muga, Artadi, Marqués de Riscal ou Marqués de Murrieta sont parmi les plus réputés.
Dans le sud de l’Andalousie, Jerez de la Frontera, que les français appellent Xérès, produit un vin célèbre… que les Anglais appellent Sherry ! Ce vin blanc, obtenu après ajout d’eau de vie, existe en deux catégories. Alcoolisé à 17° maximum, le Fino est le plus subtil des deux. Les plus légers prennent le nom de Manzanillo. Ils accompagnent les tapas, les viandes blanches et les fruits de mer. Plus sombre, plus corsé, l’Oloroso est également plus fortement alcoolisé et peut atteindre 20°. Il est plutôt destiné à accompagner les viandes rouges et les plats consistants.
 
• Autre vin célèbre en Espagne, le cava, est le champagne local.
 
• En Espagne, l’expression La hora del vermut (l’heure du Vermouth) indique qu’il est temps de prendre l’apéritif. Elaboré à partir de vins de Jerez ou de vins de la Rioja, rouge mais plus souvent blanc, enrichis d’herbes et d’épices, de plantes et de fruits, extra-sec, sec, demi-sec ou doux, en bouteille ou à la pression, il en existe des dizaines de variétés.
 
La Licor Cuarenta y Tres ou Licor 43 contient 43 ingrédients, comme son nom le laissait supposer.
 
• Les espagnols aiment couper leur vin. Un rouge mélangé à de l’eau minérale ou à de la limonade prend le nom de Tinto de Verano. Avec un soda, il devient un Pitilingorri ou un Caliguay. Avec des fruits, c’est un Zurra. Le Clarea est un mélange de vin blanc, de sucre ou de miel.
 
• L’Espagne n’était pas un pays de bière. Il l’est devenu, même si la consommation reste loin de celle des pays d’Europe centrale. La plupart des bières consommée en Espagne sont produites dans le pays par les brasseurs Mahou San Miguel, Hijos de Rivera, Zaragozana, Grupo Damm… Elles portent les noms de San Miguel, Ambar, Dorada, Tropical, Mahou Clásica, Mahou Negra…
• Sans alcool et bien rafraîchissants, los granizados (ou granissat), sont préparés à base de citron ou de jus d’orange, avec du sucre et de la glace pilée. On en trouve aussi à la fraise ou au Kiwi. Ils sont parfois vendus par des marchands ambulants.
 
• Le café se boit parfois « con hielo » c’est à dire servi dans un verre rempli ?de glaçons. Vous pouvez aussi commander un « café solo », un café au lait.
 
• Boisson à base d’amandes (de tubercules de souchet plus précisément), l’horchata ou orxata, se boit notamment à Valence et dans toute l´Espagne du sud. Son goût se rapproche de l’orgeat.
 
• Et si vous dégustez tous ces breuvages avec des espagnols, sachez qu’on trinque en disant :  Salud ! (Mais Topa ou Osasuna en basque).
 
JOURS DE FÊTE
Ce n’est pas un hasard si le mot « fiesta » a fait fortune dans de nombreux pays du monde. De San Sebastian à Séville en passant par Madrid et Barcelone, l’Espagne sait faire la fête !
 
• L’Espagne célèbre sa fête nationale le 12 octobre pour commémorer la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492. En ce « Jour de l'Hispanité », la langue espagnole est également à l’honneur.
 
• Valence est réputée pour ses « Fallas » du mois de mars. De spectaculaires géants de papier mâché peints de couleurs vives déambulent dans la ville, entouré de nombreux « ninots » (pantins). Les fêtes s’achèvent en beauté le 19 mars pour célébrer Saint Joseph, le patron des charpentiers, lorsque les géants en carton sont brûlés lors de la « cremà ».
 
• Pour commémorer la Résurrection du Christ, la Semana Santa, la semaine sainte, est fêtée dans toute l’Espagne entre le Dimanche des Rameaux et le Dimanche de Pâques. Les célébrations religieuses et les processions sont particulièrement impressionnantes dans le sud de l’Espagne. Elles prennent une dimension particulière à Séville, mais aussi à Malaga, à Valladolid ou à Léon. Pour s’en convaincre, il suffit de se mêler aux « nazarenos », les pénitents qui accompagnent les cortèges.
 
• La Feria de Abril ou Feria de Sevilla se déroule deux semaines après la Semana Santa entre avril et mai. La fête débute à minuit, le lundi, en allumant les milliers d’ampoules de la porte principale, lors de la Prueba del alumbrado. Elle se poursuit toute la semaine. Vêtus de costumes andalous, les sévillans dansent des sevillanas improvisées dans la rue. Ils admirent le Paseo de caballos, la promenade des chevaux et des calèches superbement décorées. Ils vont assister aux corridas des arènes de la Maestranza. Partout ils font la fête, et toute l’âme de l’Andalousie s’exprime durant la feria !
 
• Du 6 au 14 juillet, les Fêtes de San Fermín, ou Sanfermines, attirent à Pampelune des millions de participants. La tenue blanche et le foulard rouge sont de rigueur. La fête débute en fanfare sur la Plaza Consistorial, à 12 h tapante. La capitale de la Navarre s’embrase. Lâchés de taureaux dans les rues et corridas se succèdent. Chaque jour réserve une nouvelle fête !
 
De nombreux festivals se déroulent durant les mois d’été. On y célèbre toutes les musiques ! Le Flamenco est roi au Festival Guitare de Cordoue en juillet, ou au Festival International Cante de las Minas, en août, à Murcie. Le Jazz s’entend lors de la Jazzaldia San Sebastián en juillet. La musique classique lors du Festival de Peralada en juillet et août, ou à Santander lors du Festival International qui se tient en août. Le Rock est roi à Barcelone lors de Sónar qui se déroule en juin, ou en juillet à Benicàssim lors du FIB (Festival International de Benicassim).
 
• A Valence et Alicante, mais aussi à Alcoy et à Villajoyosa comme dans le sud de l’Espagne, les Moros y Cristianos, les fêtes des Maures et des Chrétiens, permettent de revivre le Moyen Âge. On y reconstitue, sans effusion de sang cette fois, l’invasion de l’Espagne par les Maures, et la reprise de la région par les Chrétiens. Défilés, combats simulés, cérémonies religieuses : tout devient spectaculaire et festif !
 
Nochevieja, les fêtes du Réveillon du jour de l'an sont fêtées en beauté. La Puerta del Sol de Madrid est le lieu de rassemblement le plus symbolique en Espagne.
 
• L’Epiphanie du 6 janvier est célébrée en beauté à travers toute l’Espagne lors de La Cabalgata de los Reyes Magos, le défilé des Rois Mages !
 
• Au Pays Basque, notamment à Bilbao, la Semana Grande se déroule durant la troisième semaine d’août. On y organise des concerts, des corridas et des compétitions de feux d’artifices.
 
• Toujours au Pays Basque, mais en janvier, la Tamborrada de Saint-Sébastien est une fête de tambours qui fait trembler les murs de la ville durant 24h.
 
• Entre le 20 et le 24 juin, Las Hogueras de San Juan, les fêtes de la Saint Jean, se déroulent dans de nombreuses villes d'Espagne, notamment à Alicante.
 
• De nombreuses villes d’Espagne ont une tradition de carnaval, mais ceux de Cadix, de Ciudad Rodrigo, près de Salamanque et de l’île de Tenerife ont la réputation d’être les plus spectaculaires et les plus festifs.
 
LES ILLUSTRES
Ils et elles se sont rendus célèbres dans leur pays, mais leur notoriété va bien au-delà des frontières de l’Espagne : 
L’Espagne est terre de grands peintres : de Diego Vélasquez (1599-1660) à Pablo Picasso (1881-1973) en passant par le mégalomane Salvador Dalí (1904-1989), elle a aussi donné naissance à Francisco de Zurbarán (1598-1664), à Francisco de Goya (1746-1828) et à Joan Miró (1893-1983). Bien que né en Grèce comme le laisse entendre son surnom de Le Greco (1541-1614), Domínikos Theotokópoulos est le peintre fondateur de l’École espagnole du XVIe siècle.
• Père de l’Art nouveau catalan, un architecte aussi a su se faire connaître du monde entier : Antoni Gaudí (1852-1926), l’auteur de la célèbre Sagrada Família de Barcelone.
• Les espagnols sont omnisports, mais ils sont notamment doués pour le cyclisme, avec Federico Bahamontes (1928-), Miguel Indurain (1964-) et Alberto Contador (1982-), pour le tennis, avec Arantxa Sanchez Vicario (1971-), David Ferrer  (1982-) et Rafael Nadal (1986-), voire pour le pilotage, avec Fernando Alonso (1981-). Ce sont surtout de grands footballeurs : la Roja, l’équipe nationale a remporté les Championnats d’Europe de 2008 et 2012 et la coupe du monde de 2010.
• Le cinéma espagnol n’a jamais été aussi riche que celui des italiens, mais Luis Buñuel (1900-1983), Carlos Saura (1932-) et Pedro Almodóvar (1949-) ont enrichi le 7e art. De nombreux acteurs et actrices espagnols mènent des carrières internationales comme Pénélope Cruz (1974-), Victoria Abril (1959-), Antonio Banderas (1960-), Javier Bardem (1969-) ou Rossy de Palma (1964-).
• Le pays compte aussi quelques grands compositeurs, comme Manuel de Falla (1876-1946), et de grands instrumentistes, comme le violoncelliste Pablo Casals (1876-1973) et le guitariste Paco de Lucía (1947-2014) né Francisco Gustavo Sánchez Gómez
• Le pays vénère ses grands toreros, mais Manuel Benitez Pérez, dit « El Cordobés », occupe toujours une place à part.
• Luis Mariano (1914-1970) et Julio Iglesias (1943-) prouvent que les espagnols savent séduire les femmes avec des chansons.
• Avec son Don Quichotte l’écrivain du siècle d’or Miguel de Cervantès (1547-1616), a imaginé un personnage universel. Les écrivains espagnols sont souvent poètes, comme Antonio Machado (1875-1939) et Federico García Lorca (1898-1936).
 
PROVERBES
Les proverbes d’un pays en disent souvent long sur la manière de voir le monde par ses habitants. En voici quelques uns :
• Langue de miel, mains de fiel.
• Du fou, du poète et du médecin, nous avons tous un petit brin
• Faute de regarder en avant, on tombe en arrière.
• Jamais absent n'est trouvé innocent.
• Si tu veux le chien, accepte les puces.
• Point de sentier, sans quelques encombres.
• Santé et gaieté, donnent la beauté.
• A jeune cheval, vieux cavalier.
• Fréquente les bons, et tu deviendras bon.
• Grand parleur, petit faiseur.
• Le sage change d'avis, et le sot s'entête.

Toutes nos destinations de circuits et séjours

Découvrez tous nos circuits et séjours, au départ de 10 grandes villes de Frances, Belgique et Suisse à destination des plus beaux pays d'Europe.

Un service à votre écoute

par téléphone

du lundi au vendredi de 9h à 19h

et le samedi de 9h à 18h

Numéro téléphone

par e-mail

24h/24, 7j/7

info@plusbelleleurope.com

Une expertise reconnue

Leader des circuits en Europe avec un vrai savoir faire

La satisfaction client

+ de 65000 clients nous ont déjà fait confiance

La qualité garantie au meilleur prix

Grâce à une sélection rigoureuse de nos prestataires

Des prestations exclusives

Un service haut de gamme au service de votre expérience

17 fabuleux circuits

Au départ de 10 grandes villes de France, Belgique et Suisse pour découvrir l'Europe