Connectez-vous dès maintenant pour consulter ou éditer vos données personnelles ou payer votre réservation

LES IMMANQUABLES

EDIMBOURG
Edimbourg possède un patrimoine historique et culturel exceptionnel ! La capitale de l’Ecosse justifierait à elle seule un séjour en Ecosse.
- Le Royal Mile
Pavée et en pente, la célèbre artère qui relie le Château et le palais de Holyroodhouse permet de goûter à l’ambiance médiévale préservée d'Édimbourg. De nombreux édifices historiques, des boutiques de souvenirs, des pubs et des restaurants ponctuent le parcours. Les amateurs de whisky pourront faire une longue pause à la Scotch Whisky Experience, qui possède la plus grande collection de bouteilles de whisky au monde. Ils sauront tout sur l’histoire et la fabrication du breuvage naturellement proposé à la dégustation. A côté de la porte du château, vous traverserez Castle Esplanade, où se déroule chaque année le Royal Edinburgh Military Tattoo, puis Lawnmarket, bordé de belles maisons et de boutiques. Dans High Street, vous découvrirez la Cathédrale Saint-Gilles à l’intérieur étonnamment coloré, et l’église Tron Kirk, transformée en marché couvert. A la fin du Royal Mile, en approchant d’Holyroodhouse, la courte Abbey Strand abrite notamment la Galerie de la Reine, qui expose depuis son ouverture en 2002 des œuvres de la Collection royale. Si vous avez descendu le Royal Mile en entier, vous aurez parcouru 1 814,2 mètres, soit un mile écossais !
 
- Le Château d’Edimbourg
Au sommet du Royal Mile, le Château d’Edimbourg se visite pour diverses bonnes raisons. En plus des vues magnifiques sur la ville, on ira visiter le Palais Royal pour découvrir l’histoire des monarques écossais. Vous pourrez aussi admirer The Honours of Scotland, les joyaux de la couronne écossaise redécouverts en 1818 par le romancier Sir Walter Scott et aujourd’hui exposés dans la salle de la Couronne. Vous verrez aussi la Pierre du Destin utilisée depuis 1296 pour les cérémonies de couronnement des monarques d'Angleterre, puis de Grande-Bretagne. Et si vous passez à l’heure du déjeuner, vous entendrez sans doute tonner le « One O’Clock Gun », le canon de 13 h.
 
- L’abbaye et le Palais de Holyroodhouse
Si la reine est de passage, vous ne pourrez pas entrer. Car sachez que vous allez pénétrer chez elle ! Situé au bas du Royal Mile, le Palais de Holyroodhouse est en effet une propriété de la Couronne. Rassurez vous, elle n’est pas là tous les jours, et vous pourrez probablement profiter des beaux plafonds en bois qui datent de l’époque de Marie Stuart et des autres richesses du palais. A proximité, il ne faut pas manquer les ruines de l’abbaye de Holyrood. Construite au XIIe siècle, son toit s’est effondré au XVIIIe et le magnifique édifice est resté à l’état de ruine.
 
- Le Jardin Botanique Royal d’Édimbourg
En retrait du centre ville, les 28 ha du Royal Botanic Garden permettent de découvrir un tout autre aspect de la ville. Le jardin fut d’abord consacré aux plantes médicinales lors de sa création au XVIIe siècle. Elles y sont toujours cultivées, parmi bien d’autres végétaux, puisque la vocation du jardin est d’être un centre d’expérimentation et de conservation de la nature. Les rhododendrons, qui apprécient la terre de bruyère et les sols bien drainés, sont particulièrement nombreux. En parcourant les allées, on découvre aussi le Jardin chinois, le Jardin Commémoratif de la Reine Mère, le Jardin de la Roche… Les jolies serres qui abritent 2 500 plantes et des palmiers sont elles aussi pleines d’agrément.  
 
- Egalement à Edimbourg : 
Pour découvrir encore la ville, on pourra aussi se promener dans le quartier animé de Grassmarket, près du château médiéval, et profiter de ses boutiques et de ses pubs. Les amateurs d’architecture contemporaine ne manqueront pas le nouveau bâtiment du Parlement d’Ecosse, inauguré en 2004. Né de la fusion entre le Musée royal et le Musée de l’Ecosse, le riche musée national d’Edimbourg mérite incontestablement une visite, pour découvrir ses inestimables trésors répartis autour de son impressionnant hall central. Et pour admirer la ville en hauteur, on se rendra dans les jardins de Princes Street tracés sur les flancs d’une colline artificielle…
 
- Le Pont ferroviaire du Forth
A une quinzaine de kilomètres d’Edimbourg, le Pont du Forth enjambe le fleuve du même nom et rejoint la péninsule du Fife. C’est un immense mastodonte de métal rouge, qui s’admire depuis la petite ville de South Queensferry. Achevé en 1890, long de 2,5 kilomètres, il a été classé au patrimoine de l’Unesco. Réservé au transport par rail, il a été doublé par un pont autoroutier plus récent, mais moins spectaculaire. En plus de son rôle important dans les échanges, sa silhouette lui a donné une certaine notoriété : on l’a notamment vu dans le film « Les 39 marches » d’Alfred Hitchcock et il figure sur les pièces d’une Livre Sterling écossaise. Il est même entré dans le langage des écossais, puisque l’expression « Painting the Forth Bridge » est utilisée comme image pour parler d’une tâche qui semble sans fin.
 
 
GLASGOW
Le charme de Glasgow ne saute pas au visage comme celui d’Edimbourg. La ville se révèle peu à peu, par exemple en découvrant les édifices du grand architecte et designer Charles Rennie Mackintosh. Né à Glasgow en 1868, il a marqué la ville de son empreinte. Pour découvrir son œuvre, on ira voir la Glasgow School of Art, Queen’s Cross Church, son unique église, Mackintosh House, The Lighthouse et le Scotland Street School Museum. Il ne faut pas manquer non plus House for an Art Lover dans Bellahouston Park, avant d’aller faire une pause dans les Willow Tearooms, les salons de thé également conçus par l’architecte. La ville compte bien d’autres édifices majeurs, notamment High Kirk, la Cathédrale Saint-Mungo épargnée par la réforme protestante de 1560 et qui se dresse toujours au cœur des anciens quartiers ouvriers de l’East End. Saint-Mungo, le saint patron de la ville, y repose dans une crypte. Vous découvrirez que Glasgow est aussi une ville verte. On y dénombre pas moins de 90 parcs ! Les plus connus sont Kelvingrove Park, sur la rivière Kelvin, et Necropolis, le cimetière victorien planté à flanc de colline pour offrir des vues magnifiques sur la ville. Du très commerçant Merchant City, aux quartiers chics du West End, c’est tout Glasgow qui mérite une visite.
 
 
LES HIGHLANDS
Au nord de l’Ecosse, les Highlands ou « hautes terres », offrent de magnifiques paysages sauvages ! Entre lochs, landes couvertes de bruyères et montagnes, c’est l’Ecosse telle qu’on l’imagine et qu’on la rêve !
 
• Inverness
Inverness est la porte des Highlands. La ville mérite une visite, pour flâner le long de la rivière Ness, profiter de l’Inverness Castle Viewpoint, visiter la cathédrale et les jardins botaniques. L’art du kilt n’aura plus de secret pour ceux qui opteront pour la visite du Scottish Kiltmaker Visitor Center.  A quelques kilomètres de la ville, les amoureux d’histoire pourront aller voir Culloden Battlefield, le champ de bataille de Culloden et son musée interactif. Situé lui aussi dans les environs d’Inverness, le château de Cawdor mérite assurément une visite.
 
- Château de Cawdor
A Nairn, près d’Inverness, l’imposant donjon élevé il y a plus de 600 ans par les Thanes de Cawdor autour d’un houx est devenu au fil de l’histoire l’imposant Château de Cawdor. L’héritière des comtes de Cawdor en est toujours propriétaire, mais elle ouvre son domaine à la visite. L’intérieur abrite d’innombrables tableaux, des objets d’art, des tapisseries et des portraits de famille. Le donjon offre une vue plongeante sur les bâtiments et les environs. Le Château de Cawdor est entouré d’un grand bois, d’un terrain de golf et de trois splendides jardins également ouverts à la visite. Les promeneurs découvriront le potager du Walled Garden, les fleurs du Flower Garden et les nombreuses espèces du Wild Garden. Cerise sur le gâteau : c’est le Château de Cawdor qui aurait inspiré Shakespeare lorsqu’il a imaginé son Macbeth !
 
 
ABERDEEN
Aberdeen est devenue la capitale du pétrole depuis l’exploitation des gisements en Mer du Nord. C’est aussi, et depuis bien plus longtemps, la « ville de granit », puisque la plupart de ses édifices ont été bâtis avec la pierre des carrières environnantes. De passage dans la ville, on ira voir le port, la vieille ville cathédrale St-Machar, de granit elle aussi et la longue plage qui fait face à la Mer du Nord. 
 
• Le château de Glamis
L’histoire avait mal débutée, en 1034, avec l’assassinat du roi Malcolm II sur le site de l'actuel château. Elle s’est heureusement arrangée depuis, et le château de Glamis affiche fièrement son millénaire d’existence. Bâti autour d’une maison-tour qui existe toujours, l’édifice s’est enrichi de bâtiments, de tours et de tourelles aux toits coniques qui lui donnent l’aspect massif qu’il arbore aujourd’hui. Si le château est le siège ancestral des comtes de Strathmore et de Kinghorne, la famille royale y est aussi très attachée puisque Glamis est la maison d'enfance de la Reine-Mère Elizabeth. La visite des lieux permet de parcourir des pièces richement décorées de portraits, de meubles et d’objets ayant appartenus aux comtes de Strathmore et de Kinghorne. Méfiez vous tout de même : selon la légende, un monstre hante toujours les lieux !
 
• Le château de Blair
Dans la région du Perthshire, à quelques kilomètres de Pitlochry, le château de Blair est depuis le XIIIe siècle le fief des ducs d’Atholl. Il leur appartient toujours. Profondément remanié dans le style géorgien, l’édifice surprend par l’étonnante blancheur de ses façades. A l’intérieur, une trentaine de salles sont ouvertes au public dont l’impressionnante salle de bal. Elles permettent d’admirer du mobilier d’époque, des portraits de famille, des arbres généalogiques, de fragiles porcelaines, mais surtout une riche collection d’armes et d’armures.
 
 
LE LOCH NESS
Ce n’est que le deuxième plus grand Loch d’Ecosse (Le Loch Lomond est plus grand avec ses 71 km2), mais c’est assurément le plus célèbre. C’est aussi lui qui abrite le plus grand volume d’eau, du fait de sa grande profondeur. S’il est fameux dans le monde entier, c’est à cause de Nessie, son célèbre (mais hypothétique) monstre ! Même si vous ne l’apercevez pas, le Loch Ness émerveille pour ses magnifiques paysages. A l’extrémité sud du Loch, Fort Augustus se visite notamment pour son Caledonian Canal Visitor Centre, le petit musée qui retrace l'histoire du canal. Il faut surtout se rendre dans le village de Drumnadrochit, pour aller voir Urquhart Castle et le Loch Ness Centre & Exhibition.
 
- Le Château d’Urquhart
Près de Drumnadrochit, superbement isolé sur les rives du Loch Ness, le château d’Urquhart est l’un des plus célèbres d’Écosse. Pillé, détruit et reconstruit plusieurs fois à travers les siècles, il a reçu le coup de grâce en 1692, lors de sa destruction presque complète par les Anglais. Il n’en reste aujourd’hui que la tour Grant et des vestiges superbement dressés sur les rives du loch.
 
- Le centre d’exposition du Loch Ness
Près du château d’Urquhart, dans le petit village de Drumnadrochit, le Loch Ness Centre and Exhibition apporte à ses visiteurs toutes les infos possibles sur Nessie, le célèbre monstre qui se trouverait dans les eaux du Loch. Au delà de la seule histoire de la créature mystérieuse, on y apprend une foule de choses sur le folklore des Highlands, la géologie de la région et sa biodiversité. Le village alentour mérite aussi une visite, pour découvrir ses charmants cottages crépis de blanc.
 
 
FORT WILLIAM
Magnifiquement située face au Loch Linnhe, à l’ombre du Ben Nevis, le sommet le plus élevé du Royaume-Uni, l’ancienne garnison de Fort William est devenue une ville très fréquentée par les touristes. Son West Highland Museum raconte l’histoire mouvementée de la région grâce à une riche collection d’armes et des indispensables cornemuses. Fort William est surtout le point de départ idéal pour visiter la région. Les randonneurs pourront se lancer dans l’ascension du Ben Nevis ou partir à la découverte de la magnifique cascade de Steall Waterfall. Plus tranquillement, il suffit de se rendre à la gare pour monter à bord du Jacobite Steam Train, le Poudlard Express qui emprunte la West Highland Line jusqu’à Mallaig. A mi-chemin environ, le train emprunte le spectaculaire viaduc de Glenfinnan, rendu célèbre grâce aux films d’Harry Potter.
 
• Le Château d’Eilean Donan
L’Ecosse ne manque pas de châteaux, mais celui d’Eilean Donan est l’un des plus célèbres, notamment parce qu’il a servi de décor à « Highlander » le film sorti en 1986, avec Christophe Lambert et Sean Connery. Sur son petit îlot relié à la terre par un pont de pierre, il résume à lui seul tout le pittoresque des châteaux écossais. Elevé à un point stratégique, au carrefour de trois lochs de mer (Les Loch Long, Duich et Alsh), la forteresse d’origine avait été construite au XIIIe siècle, pour résister aux invasions Vikings. La rébellion jacobite de 1719 lui sera fatale : la forteresse sera détruite par les 343 barils de poudre qui y étaient entreposés. Il a fallut attendre le début du XXe siècle pour voir Eilean Donan renaître de ses cendres. A l’intérieur, on peut visiter la salle des banquets et celle qui servait au logement des soldats.
 
 
L'ILE DE SKYE
La plus grande île de l’archipel des Hébrides intérieures fascine depuis toujours ses visiteurs pour la beauté de ses paysages. Tous se laissent séduire par ses kilomètres de côte spectaculaire et ses chaînes de montagnes. En parcourant les routes et les sentiers de l’île, on ira voir l’impressionnant monolithe rocheux d’Old Man of Storr, le phare de Neist Point planté en haut d’une falaise, la chaîne montagneuse du Cuillin qui domine l’île. Skye, c’est aussi de nombreux sites préhistoriques et d’impressionnants châteaux comme ceux de Dunvegan ou d’Armadale.
 
- Le Château d’Armadale
Sur l’île de Skye, le Clan Donald Skye Visitor Center regroupe un château, de magnifiques jardins et un très intéressant musée. Le Château d’Armadale a été construit en 1815, à côté du manoir qui date de 1790. Abandonné par la famille MacDonald en 1925, il est aujourd’hui en ruine derrière ses façades qui semblent pourtant intactes. Les jardins qui entourent le château sont magnifiques ! La partie la plus ancienne remonte aux années 1790, mais l’essentiel date des années 1820, lors du nivellement qui a amélioré la vue sur le continent. Le pont gothique date lui de 1825. Dans le parc, on découvrira des étangs, des sculptures et des promenades en terrasse et, bien entendu, de nombreuses espèces rares d’arbres, de plantes et de fleurs. Le musée des îles est également plein d’intérêt. On y découvre l'histoire des Highlands et des îles à travers le prisme du Clan Macdonald, le plus puissant de la région.
 

Toutes nos destinations de circuits et séjours

Découvrez tous nos circuits et séjours, au départ de 10 grandes villes de Frances, Belgique et Suisse à destination des plus beaux pays d'Europe.

Un service à votre écoute

par téléphone

du lundi au vendredi de 9h à 19h

et le samedi de 9h à 18h

Numéro téléphone

par e-mail

24h/24, 7j/7

info@plusbelleleurope.com

Une expertise reconnue

Leader des circuits en Europe avec un vrai savoir faire

La satisfaction client

+ de 65000 clients nous ont déjà fait confiance

La qualité garantie au meilleur prix

Grâce à une sélection rigoureuse de nos prestataires

Des prestations exclusives

Un service haut de gamme au service de votre expérience

17 fabuleux circuits

Au départ de 10 grandes villes de France, Belgique et Suisse pour découvrir l'Europe