Connectez-vous dès maintenant pour consulter ou éditer vos données personnelles ou payer votre réservation

LES IMMANQUABLES

DUBLIN
La capitale irlandaise se visite de part et d’autre de la rivière Liffey, en affichant sur chaque rive deux visages bien différents.
Fondé en 1592, le Trinity College est la plus ancienne et la plus prestigieuse université de l’île. De Jonathan Swift à Oscar Wilde en passant par Bram Stoker, l’auteur de Dracula, la plupart des grands écrivains sont venus étudier en ces lieux. Riche de milliers d’ouvrages, la bibliothèque du Trinity College, la Long Room de 65 m est sublime ! On peut y admirer le Livre de Kells, vieux de 1200 ans.
Plus festif que l’université, le quartier de Temple Bar qui borde la Liffey est bordé de galeries d’art et de boutiques, mais surtout de bars et de pubs, et ses rues pavées sont noires de monde chaque week-end.
Construite à l’emplacement de la source où le saint patron de l’île baptisait ses fidèles, la Cathédrale Saint-Patrick est l’une des rares traces du passé médiéval de Dublin. Parmi bien des trésors, on pourra y voir le masque mortuaire de Jonathan Swift, puisque l’auteur des Voyages de Gulliver fut l’un des doyens de la cathédrale.
La Guinness est une religion à Dublin, et ses adorateurs ne manqueront pas de visiter son Temple : la Guinness Storehouse, le grand bâtiment en forme de bock. On y apprend tout sur l’histoire de la marque. Au sommet, le spectaculaire Gravity Bar offre une vue à 360° sur Dublin ! A déguster en même temps que sa bière !
Jusqu’à la fin de la guerre d’indépendance, en 1922, le Château de Dublin a servit de siège au gouvernement britannique en Irlande. Il a été bâti à partir du Moyen Âge, mais la plupart des constructions datent du XVIIIe siècle. A l’intérieur, on pourra notamment visiter The Throne Room, la crypte de la chapelle royale, ou St. Patrick's Hall, la vaste salle de bal utilisée lors des investitures. Au pied du Château, on peut visiter la bibliothèque Chester Beatty qui abrite une superbe collection de livres rares et de manuscrits, mais aussi un bel ensemble d’objets islamiques et d’Extrême-Orient.
Pour une séance de shopping Grafton Street est tout indiquée, avec ses nombreuses boutiques, ses bars et ses restaurants. A proximité, le parc de St Stephen Green permet de faire une pause.
Côté musées, la ville est également bien dotée, avec l’Irish Museum of Modern Art (IMMA) ouvert en 1991 seulement, mais qui s’est déjà taillé une belle réputation internationale, ou le plus traditionnel, National Museum of Ireland, qui expose depuis 1890 les vestiges archéologiques des vikings et des celtes, et raconte aussi la dure vie des irlandais au XIXe siècle.
 
Toujours à Dublin, on peut aussi visiter :
Le Musée National d’Irlande
Les collections du National Museum of Ireland sont si riches et si variées, qu’il a fallut trois sites pour les accueillir. On y admire des objets des cultures Celtes, de la période Romaine, des invasions Vikings et du Moyen-Âge irlandais. Parmi les pièces maîtresses, on pourra voir le calice d'Ardagh découvert en 1868 par deux jeunes paysans qui plantaient des pommes de terre. C’est une belle coupe d’argent, décorée d’or, de bronze, et sertie de pierres précieuses. Le Trésor de Broighter a été lui aussi découvert en labourant la terre, dans le comté de Londonderry, en Irlande du Nord. Il est composé de divers objets dont une barque en or, un bol et des colliers. La pièce la plus célèbre est cependant la broche de Tara. Découverte en 1850, ce superbe bijou celtique d’or, d’ambre et de pierres précieuses semble dater du VIIe siècle. Il a été souvent reproduit depuis.
 
La Teeling Whiskey Distillery
A Dublin, dans le quartier de Newmarket, la Teeling Whiskey Distillery produit de l’Irish whiskey depuis 2014. La distillerie bénéficie cependant d’un savoir-faire bien plus ancien, puisque Walter Teeling avait fondé une première distillerie dans le quartier de Marrowbone Lane dès 1782. Depuis cette époque, son breuvage est bien connu des irlandais en général et des dublinois en particulier. La distillerie est ouverte aux visiteurs. Elle leur raconte l’histoire de la famille Teeling. Elle enseigne surtout la manière dont Jack et Stephen Teeling, les actuels propriétaires, distillent leur breuvage, pour obtenir des whiskeys de caractère. Et bien entendu, il est prévu d’y goûter !
 
 
GALWAY
Sur la côte ouest de l’île, traversée par la rivière Corrib, la ville de Galway est avec ses 72 000 habitants la quatrième du pays par sa population, après Dublin, Cork et Limerick. Située aux portes du Connemara, la ville de Gaillimh pour reprendre son nom gaélique est aussi la ville des Quatorze Tribus, ainsi nommée à cause des quatorze familles de marchands qui ont dominé la ville entre le XIIIe et le XIXe siècle. Aujourd’hui, ce sont plutôt les étudiants et les touristes qui font vivre la ville, souvent animée par de belles fêtes et d’importants festivals, comme le  festival de musique de Galway et le festival de l'huître à Galway. En déambulant dans la ville, on découvrira la Spanish Arch, le moulin du pont et le pont de Salmon Weir. On peut aussi visiter la Cathedral of Our Lady Assumed into Heaven and St Nicholas, la cathédrale catholique de la ville consacrée en 1965. Bien plus ancienne, la Collegiate Church of St Nicholas bâtie en 1320, est l’une des églises médiévales les mieux préservées de toute l’Irlande. Depuis Galway, il est aussi possible d’emprunter le ferry pour débarque sur les fascinantes îles d’Aran.
 
• Le monastère de Clonmacnoise
La genèse de Clonmacnoise remonte à l’an 545, lorsque deux hommes, le prêtre Saint Ciarán aidé par Diarmait mac Cerbaill, bâtirent une petite église avec vue sur le fleuve Shannon. Après leurs morts, les constructions nouvelles se sont accumulées au fil des siècles, à mesure que grandissait la renommée du petit hameau de pierres sèches. Durant plusieurs siècles, le monastère devint l’un des plus grands centres universitaires et religieux d’Europe. Nombre de rois et de grands personnages de l’île vinrent se faire enterrés à Cluain Mhic Nóis, son nom en gaélique irlandais. Il reste de nombreuses ruines de cette glorieuse époque. La Cathédrale bâtie entre le Xe et le XVe siècle est aujourd’hui en ruines, mais elle a conservé quelques pans de murs et la magnifique arcade de sa porte principale. Les tours rondes, les différentes églises, les pierres tombales et les croix Celtes sculptées d’entrelacs contribuent elles aussi à la magie des lieux. Vous en serez convaincus après avoir franchi l’Arche des murmures.
 
 
LE CONNEMARA
La « Terre brûlée au vent » et les « Landes de pierres » rendues célèbres par la chanson de Michel Sardou ne sont pas une légende : la région du Connemara est aussi belle et sauvage qu’on peut l’imaginer. Dans le comté de Galway, à l’Ouest de l’Irlande, le paysage est ponctué de lacs et de rivières, de collines, de tourbières et de grandes étendues de landes rousses. On y croise aussi de rares fermes, des moutons et des chevaux sauvages qui se mettent à l’abri du vent derrière des murets de pierres sèches. Sur la côte, la Sky Road, la route du ciel qui surplombe la mer au départ de Clifden, est assurément l’une des plus belles routes de toute l’île.
 
 
L'ABBAYE DE KYLEMORE
Les grands édifices sont rares dans le Connemara, ce qui donne encore plus de prestige à l’Abbaye de Kylemore. Nichée au bord d’un lac, avec la montagne en toile de fond, son histoire débute tristement : en 1868, un riche marchand de Liverpool voulut en faire un cadeau pour son épouse Margaret.  L’architecte John Fuller se chargea d’édifier le château néo-gothique et le grand jardin qui l’entourait. La famille aurait pu y vivre heureuse, mais le sort s’en est mêlé : le couple a perdu sa fille. Margaret ne s’en est pas remise et elle est morte à son tour. Face à tant de malheur, le propriétaire a préféré s’en aller. Abandonné jusqu’en 1920, le château de Kylemore retrouvera une nouvelle vie lors de son rachat par les Sœurs Bénédictines, qui ouvriront entre ses murs un collège privé pour jeunes filles. Aujourd’hui, les jeunes étudiantes ne sont plus là, mais les Bénédictines font toujours vivre les lieux. Elles y produisent quelques produits locaux et accueillent les nombreux visiteurs séduits par l’étrange atmosphère qui règne à Kylemore.
 
 
LE BURREN
En gaélique, le Burren s’appelle An Bhoireann, c’est à dire « le pays pierreux », et on ne saurait mieux désigner cette région située au nord-ouest du Comté de Clare. Etagés en terrasses, les plateaux de calcaire occupent 300 km2 et s’étendent à perte de vue. Le vent, les glaciations et le ruissellement des eaux de pluie ont creusés d’innombrables fissures aux formes étonnantes dans cet immense et désertique plateau karstique. Des fleurs et des plantes rares ont su trouver leur place dans les failles de ce désert de rocaille, dont la gentiane bleue, la fleur symbole du Burren. Quelques sites mégalithiques, comme le fort circulaire de Cahercommaun, viennent ponctuer cette merveille géologique.
Le plus connu est cependant le Dolmen de Poulnabrone. Perdu dans la montagne d’Aillwee, dressé sur son monticule il y a près de 6 000 ans, il est composé de 7 imposants blocs de pierre et mesure environ 2 mètres. Lors de fouilles, les archéologues ont découvert des ossements humains, mais le mégalithe n’avait pas seulement une fonction funéraire. Il semble aussi avoir été utilisé pour des cérémonies et des rites symboliques.
 
 
L’ANNEAU DU KERRY
A la pointe sud-ouest de l’île, le comté du Kerry est réputé pour la beauté de ses paysages sauvages. Pour les découvrir, il suffit de suivre les 170 km de l’Anneau du Kerry, le parcours qui fait le tour de la péninsule d'Iveragh depuis la ville de Killarney. A proximité, vous y découvrirez notamment le Parc national de Killarney, fondé en 1932, ce qui en fait le plus ancien parc national d’Irlande. Sur 10 000 hectares, les plaines succèdent aux collines, les forêts sont ponctuées de cascades. On y dénombre trois grands lacs (Muckross Lake, Lough Leane, et Upperlake) et quatre montagnes principales (Purple Mountain, Shehy Mountain, Mangerton Mountain et Torc Mountain) qui composent de fabuleux paysages.
Parmi les nombreux panoramas qu’offre le parc, deux sont particulièrement magiques :
- A 13 km de Killarney en plein cœur du Parc National, Ladies View offre un magnifique panorama sur les lacs sur la vallée. L’endroit porte ce nom charmant, parce qu’en 1861, séduite par la beauté des lieux, la reine Victoria de passage en Irlande fit immobiliser son attelage. Elle autorisa même ses dames de compagnies à admirer la vue en sa compagnie !
- La petite et sinueuse route Nationale 71 traverse le Parc National. Sur son parcours, elle franchit le Moll’s Gap, et un arrêt s’impose en arrivant à ce col de montagne. La vue exceptionnelle porte sur l’Upper Lake, la chaîne de montagnes des Macgillycuddy’s Reeks et la Black Valley.
 
Les Jardins de Muckross
A Killarney, au bord du lac Lough Leane, les Jardins de Muckross ont été redessinés lorsque la reine Victoria est venue les visiter en 1861. Une longue allée rectiligne mène vers les jardins à l’anglaise. On y trouve des rocailles, des fleurs, de somptueux grands arbres et des arbustes taillés selon les règles de l’art topiaire.
 
La Péninsule de Dingle
A l’extrémité de l’île, et donc du monde occidental la Péninsule de Dingle offre à ses visiteurs ses criques sauvages et ses plages inexplorées, ses lacs et ses landes qui s’achèvent brutalement en falaises escarpées. Chaque paysage de la péninsule riche en traditions celtiques pourrait se transformer en carte postale ! En parcourant la région, on ira voir la falaise de Slea Head, particulièrement spectaculaire, et Dunmore Head, le point le plus à l’ouest de l’Europe. On pourra aussi admirer le château de Minard, construit par le clan Fitzgerald sur une petite butte face à la mer. Toujours sur la péninsule, il faut suivre la Dingle Way et profiter de ses paysages, puis grimper à 798 mètres au sommet de la Stradbally Mountain et admirer d’autres panoramas…
 
L’oratoire de Gallarus
Edifié au VIIe siècle sur la péninsule de Dingle dans le Kerry, près de Gallarus Castle, l’oratoire de Gallarus fascine toujours ses nombreux visiteurs. Bâtie avec des pierres taillées dans un grès brun qui provient des falaises de la côte, cette église paléochrétienne a particulièrement bien résisté au ravages du temps. Sa structure en coque de bateau renversée forme une magnifique voûte. A l’intérieur, seule une minuscule fenêtre orientée vers l’est apporte un peu de lumière.  Servait elle à célébrer le culte ? Etait-ce une chapelle funéraire privée ? Un abri pour les pèlerins ? Le mystère fait parti du charme des lieux.
 
 
LES FALAISES DE MOHER
Dans le comté de Clare, au sud-ouest du Burren, les Cliffs of Moher comptent assurément parmi les plus belles falaises de l’île. Elles forment un long et vertigineux ruban de 8 km, qui surplombe l’océan Atlantique. Les plus hautes dépassent les 200 m ! Parmi les points panoramiques les plus remarquables, on ira voir l’océan et les îles d’Aran qui se dessinent à l’horizon depuis la Moher Tower, ou depuis la O’Brien's Tower qui surplombent toutes deux les falaises noires. Ce site sauvage et grandiose est le paradis des oiseaux marins. On y voit des cormorans, des guillemots, des macareux, des mouettes, parfois même des faucons pèlerins et des pingouins. La flore qui borde le précipice est elle aussi rare et exceptionnelle.
 
Atlantic Edge
Ouvert en 2007, Atlantic Edge permet aux visiteurs de faire une agréable pause. On y trouve un centre commercial bâti sous terre pour ne pas dégrader le paysage et un restaurant panoramique. Le plus intéressant est cependant le musée consacré aux Falaises de Moher. Il explique l’écosystème, la faune et la flore de cette merveille géologique. 

Toutes nos destinations de circuits et séjours

Découvrez tous nos circuits et séjours, au départ de 10 grandes villes de Frances, Belgique et Suisse à destination des plus beaux pays d'Europe.

Un service à votre écoute

par téléphone

du lundi au vendredi de 9h à 19h

et le samedi de 9h à 18h

Numéro téléphone

par e-mail

24h/24, 7j/7

info@plusbelleleurope.com

Une expertise reconnue

Leader des circuits en Europe avec un vrai savoir faire

La satisfaction client

+ de 65000 clients nous ont déjà fait confiance

La qualité garantie au meilleur prix

Grâce à une sélection rigoureuse de nos prestataires

Des prestations exclusives

Un service haut de gamme au service de votre expérience

17 fabuleux circuits

Au départ de 10 grandes villes de France, Belgique et Suisse pour découvrir l'Europe